CoMoNH - COvid19 MOrtality in Nursing Home

L’Université Paris-Est Créteil et l’Inserm ont réuni le consortium CoMoNH (COvid19 MOrtality in Nursing Home). Ce projet a eu pour principaux objectifs d’estimer la surmortalité toute cause des résidents d’Ehpad lors de la 1re vague d’épidémie de Covid-19 (entre le 1er mars et le 31 mai 2020) par classe d’âge, par sexe et par département mais également d’évaluer l’existence d’un effet de moisson (déplacement à court-terme des décès) au cours des mois suivants.

L’étude s’est appuyée sur les données de RESID-EHPAD, une base de données gérée par l’Assurance Maladie contenant les informations relatives à l’ensemble des Ehpad et ex-USLD. Le chaînage de cette base de données avec le Système National des Données de Santé (SNDS) a permis de déterminer le statut vital des résidents. L’équipe de CoMoNH a comparé la mortalité observée entre le 1er mars et le 31 mai 2020 à celle attendue si elle avait été identique dans chaque classe d’âge et de sexe à la moyenne des 6 années précédentes (2014-2019). Elle a ensuite pu estimer le nombre de décès en excès (Observés- Attendus) et les ratios standardisés de mortalité (SMR) sur l’ensemble de la période et par semaine (jusqu’au 31 août 2020) puis par classe d’âge et de sexe et par département. Les premiers résultats seront diffusés prochainement.

Responsables scientifiques Ined : Jean-Marie Robine et Roméo Fontaine

Mise en ligne : janvier 2022