IMAGINE EURO

Les accouchements pendant la pandémie de Covid-19

L’Ined participe au projet de recherche Imagine Euro, une enquête européenne sur la qualité des soins obstétriques, maternels et néonatals pendant la pandémie de Covid-19. Dans ce cadre, l’Ined réalise une enquête en ligne sur l’organisation, la qualité et la résilience des services de santé maternelle et néonatale en France. Cette enquête est coordonnée par l’OMS pour améliorer la qualité des soins maternels et néonatals dans les établissements de santé et s’adresse à toutes les femmes ayant accouché depuis mars 2020 ainsi qu’aux professionnel·le·s de santé.

L’impact de la Covid-19 sur les soins maternels et néonatals encore méconnu
La réorganisation des services hospitaliers pour faire face à la crise sanitaire de la Covid-19, l’impossibilité de différer ou déplacer les accouchements, ou encore les restrictions de déplacement peuvent avoir des conséquences importantes sur la qualité et l’accès aux soins maternels et néonatals.  Une étude récente estime qu’il y a eu une augmentation de près d’un tiers de la mortalité dans les services de santé maternelle et néonatale de plusieurs pays européens[1]. Malgré les recommandations de l’OMS, des préoccupations majeures se posent également concernant le respect des droits de la mère et des bonnes pratiques dans ces services, telles que l’allaitement maternel, le « peau à peau », ou le risque de médicalisation excessive.

Une enquête coordonnée par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe (EURO)
L’enquête IMAgiNE EURO a été élaborée en coordination avec le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe (EURO) et plusieurs partenaires dont l’Ined, chargé de réaliser l’enquête en France. Cette étude vise à fournir et à diffuser des données qui pourront contribuer à améliorer la qualité des services de santé maternelle et néonatale. L’OMS a mis en place un ensemble de mesures qualitatives pour évaluer la qualité de ces services et a identifié trois axes prioritaires : la prestation de soins, l’expérience des soins pour les patientes, et la disponibilité des ressources physiques et humaines. La collecte de données sur la qualité des services de santé maternelle et néonatale dans différents pays européens est essentielle. Celle-ci permettra de combler certaines lacunes et de planifier une réponse coordonnée à l’échelle européenne pour améliorer la qualité des soins et la santé des mères et des nouveau-nés.

Une collecte de données essentielle pour améliorer la qualité des soins maternels et néonatals
Les études scientifiques n’ont pas permis jusqu’à présent d’identifier clairement les risques de la Covid-19 pour les nouveaux nés. Cette absence de consensus a conduit à une hétérogénéité des pratiques dans les différents pays européens pouvant aboutir à des inégalités majeures. Cependant, il pourrait ressortir de cette étude des modèles et des bonnes pratiques qui auront fait leurs preuves. Cette collecte de données à l’échelle européenne pourra ainsi apporter des points de comparaison et fournir des pistes pour améliorer la qualité des services de maternité en France et en Europe.

Pour en savoir plus sur cette enquête